Mike Cessford FR

Les bons choix : faire connaître aux exportateurs les marchés du Moyen-Orient

Posté par L'équipe CCC sur 28 janv. 2019 15:26:17

Si vous êtes une entreprise canadienne qui se propose de faire des affaires au Moyen-Orient, personne ne peut mieux vous aider que Michael Cessford, directeur régional de la CCC pour le Moyen-Orient.

 Prononcez le mot « retraite » en présence de Michael Cessford et il y a des chances qu’il vous réponde : « C’est quoi, ça? » Après une carrière de 35 ans dans les Forces armées canadiennes, suivie de six ans en développement de l’entreprise privée, Michael met maintenant ses compétences uniques en pratique comme directeur régional de la CCC pour le Moyen-Orient, à l’ambassade du Canada à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.

« Je suis un intermédiaire et je conclus des marchés », dit-il. « Je mets en contact des exportateurs canadiens avec des acheteurs gouvernementaux du Moyen-Orient, et je fais tout ce que je peux pour les amener à signer dans le cadre de l’approche de passation de contrat de gouvernement à gouvernement de la CCC. »

Qu’il rencontre sur place des décideurs en matière d’approvisionnement ou qu’il les amène au Canada pour les présenter aux entreprises, Michael est un défenseur infatigable de l’expertise et de l’innovation canadiennes. Comme il le dit, le Moyen-Orient représente des débouchés considérables. À eux seuls, les États du Golfe ont des fonds souverains de 2 800 milliards de dollars américains qui attendent d’être dépensés pour des projets gouvernementaux. Les gouvernements du Moyen-Orient disposent de solides stratégies de croissance et dépensent de l’argent pour faire progresser de nombreux secteurs, notamment les soins de santé, la technologie et la sécurité. Tout récemment, Michael s’est concentré sur la création d’occasions d’affaires canadiennes pour la prestation de soins de santé, la sécurité publique, l’hébergement et d’autres services pendant la Coupe du monde de soccer de la FIFA au Qatar en 2022.

Son approche est résolument pragmatique. Elle est sans aucun doute le fruit de sa vaste expérience dans le secteur privé et de sa carrière militaire remplie de défis.

 « J’ai une bonne compréhension de l’environnement opérationnel et je sais ce qu’il faut faire pour qu’une campagne de développement des affaires atteigne son but », dit-il.

 Michael est conscient que le Moyen-Orient n’est pas pour les cœurs sensibles. Comme il l’a appris en y vivant de façon intermittente depuis 1995, c’est un environnement complexe comportant des défis sur le plan de la sécurité, de la multiplicité des langues et de la diversité culturelle et religieuse. Lorsqu’on lui demande quel conseil il donnerait aux exportateurs canadiens, Michael répond qu’il est important de faire une analyse préalable – ce qui est d’ailleurs un élément clé de l’apport de la CCC.

« C’est sans contredit un environnement qu’il faut explorer de manière stratégique et avec un degré élevé de précision, dit-il. C’est ce que sait faire la CCC pour donner aux entreprises canadiennes un avantage concurrentiel. »

« Une entreprise ne devrait jamais plonger à froid dans un marché, ajoute-t-il. Mais ici, où les dynamiques internes remontent à des milliers d’années, vous améliorez vraiment vos chances de succès en vous préparant et en établissant des liens avec des personnes qui connaissent le contexte. »

Tags: Opportunités de marché

Exporter-Success-Stories

EXPORTATEURS

Exemples de réussites à l'exportation

LIRE LA SUITE
five-steps

ACHETEURS

Un contrat en cinq étapes avec la CCC

LIRE LA SUITE