4

Entrer en contact avec les acheteurs de TIC des gouvernements étrangers

Posté par L'équipe CCC sur 30 mai 2019 11:03:01

Les entreprises canadiennes du secteur des TIC ont plus d’occasions de ventes que jamais sur le marché mondial. Cependant, la demande croissante de solutions technologiques implique également une concurrence plus vive pour chaque transaction. Même avec le meilleur produit, si vous n’avez pas les bons contacts politiques ou si vous essayez de faire affaire avec un gouvernement qui ne veut pas rencontrer d’entreprises privées, vous pouvez vous retrouver exclu.

C’est là que faire affaire avec CCC prend tout son sens.

Efficacité du modèle de passation de contrats de gouvernement à gouvernement

Jeff Tasseron, directeur du secteur des TIC de la CCC, affirme que, même lorsque les représentants du gouvernement ne peuvent pas rencontrer une entreprise canadienne, ils peuvent avoir une rencontre avec le Canada – de nation à nation.

« Pour les acheteurs étrangers, travailler avec la CCC signifie établir une relation avec le Canada, et non seulement avec une entreprise canadienne », dit-il. « Cela ouvre des portes qui, autrement, resteraient fermées. »

Le modèle de passation de marchés de gouvernement à gouvernement de la CCC réduit les coûts et les risques en fournissant l’assurance que les contrats seront exécutés comme promis. Étant donné que les transactions entre pays sont généralement perçues comme étant transparentes et honnêtes, le risque d’atteinte à la réputation ou de corruption est également beaucoup plus faible.

La participation de la CCC vous donne plus d’espace pour aider vos clients à comprendre votre technologie et comment elle répond mieux à leurs besoins qu’une mise à niveau mineure du statu quo.

« Lorsque la technologie en cause est nouvelle pour l’acheteur, il se peut qu’il ne comprenne pas bien ce qui est possible et ce qui ne l’est pas », explique M. Tasseron. « Dans ces cas, la capacité de la CCC d’examiner la transaction de façon holistique et de plaider en faveur d’une approche non confessionnelle peut représenter un avantage non négligeable pour toutes les parties. »

Il mentionne une occasion récente où la CCC a été approchée par un gouvernement étranger à la recherche d’une capacité complexe en matière de TIC. Un processus d’approvisionnement concurrentiel aurait été difficile, mais les craintes d’un faible rapport qualité-prix, de corruption et d’ingérence politique ont laissé perplexe le gouvernement face à une transaction à fournisseur unique.

« En établissant un climat de confiance fondé sur l’interaction de gouvernement à gouvernement, la CCC a été en mesure d’assurer à l’acheteur qu’il n’y aurait aucun risque de corruption et qu’une capacité de calibre mondial lui était offerte », affirme M. Tasseron. « Cela a permis à l’entreprise de présenter son offre sur la base d’un fournisseur unique et d’entamer rapidement des négociations sur les besoins – ce qui a considérablement raccourci le cycle d’approvisionnement. »

Information à jour sur les marchés

De plus, en recourant à la CCC, les conseils et le soutien que vous obtenez reflètent les réalités les plus récentes et les plus actuelles du marché dans lequel vous souhaitez faire affaire. Les circonstances peuvent changer très rapidement, même du jour au lendemain. Les directeurs régionaux de la CCC surveillent constamment ces changements et sont en contact régulier avec des directeurs de secteur comme M. Tasseron. Ensemble, ils offrent une connaissance approfondie des entreprises et des marchés et peuvent vous permettre d’accéder à des occasions mondiales émergentes – vous aidant à mettre en valeur votre entreprise et son expertise sur l’échiquier mondial.

Si vous avez une occasion d’achat d’un gouvernement étranger, la CCC peut vous aider. Communiquez avec la CCC au 1 800 748-8191.

Tags: Technologies de l’info et des communications (TIC), Opportunités de marché

Exporter-Success-Stories

EXPORTATEURS

Exemples de réussites à l'exportation

LIRE LA SUITE
five-steps

ACHETEURS

Un contrat en cinq étapes avec la CCC

LIRE LA SUITE