Jeff Tasseron Profile FR

Aider les exportateurs canadiens dans les domaines des TIC et de la sécurité publique

Posté par L'équipe CCC sur 1 oct. 2018 11:59:00

Grâce à 26 ans d’expérience en vol opérationnel et à l’état-major interarmées stratégique au ministère de la Défense nationale du Canada de même qu’à son expérience diversifiée de l’industrie, Jeff Tasseron tire parti à la fois de ses connaissances spécialisées en matière de défense et de sécurité ainsi que d'une vaste perspective commerciale dans son rôle de directeur du secteur des TIC à la CCC. Il décrit ce qui l’a amené à la Corporation et explique comment il aide les exportateurs à faire croître leur entreprise.

En tant qu’aviateur aéronaval des Forces armées canadiennes, Jeff a consacré la majeure partie de sa carrière à des opérations navales, aériennes et terrestres partout dans le monde. Dans le cadre des nombreux postes qu’il a occupés au sein de l’état-major et du commandement, il a supervisé des projets d’acquisition d’immobilisations pour le commandement et le contrôle interarmées d’une valeur de plus de 1,4 million de dollars, il a dirigé une révision mixte réalisée par l’industrie et les Forces armées visant à remettre sur les rails un programme de réfection d’aéronefs d’une valeur de 5,4 milliards de dollars et il a terminé sa carrière militaire en tant que conseiller stratégique du chef d’état-major de la Défense du Canada. Il est habitué à la complexité des méga-ententes, et il comprend les conséquences des décisions à prendre lorsque des vies et des emplois sont en jeu.

Jeff a appris l’existence de la CCC après avoir quitté les Forces armées alors qu’il travaillait au développement des affaires aériennes et navales.

« J’ai pris connaissance du modèle de la CCC peu de temps après mon passage dans l’industrie, et j’étais vraiment intéressé par la façon dont l’approche de gouvernement à gouvernement réduit les risques et libère du capital de fonctionnement dont l’accessibilité est normalement liée à des cautionnements et à des garanties d’exécution », explique-t-il. « Lorsque j’ai appris que la CCC diversifiait son approche pour le développement des affaires et qu’elle mettrait de nouveau l’accent sur les possibilités d’exportation dans les secteurs de l’aérospatiale et des TIC, je savais que je devais poser ma candidature pour ce poste. »

Il a fallu trois décennies de travail dans les domaines de l’aviation, de la politique de défense et du commerce pour préparer Jeff à ce qu’il appelle le champ de bataille des exportations. En effet, la concurrence est féroce et les entreprises canadiennes doivent tirer parti de tous les avantages possibles pour rivaliser avec leurs concurrents multinationaux.

Le secteur que Jeff dirige œuvre dans des domaines très techniques assortis de diverses spécialisations, et la présence sur le marché des entreprises canadiennes dans ces domaines varie grandement. De petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes des TIC sont réputées pour leur innovation et leur compétitivité et offrent une vaste gamme de produits et services. Toutefois, un grand nombre d’entre elles éprouvent des difficultés lorsque vient le temps de rivaliser avec de grandes multinationales et de percer des marchés qui favorisent les producteurs nationaux même lorsque des produits de qualité supérieure peuvent être disponibles ailleurs.

« Il existe des possibilités incroyables pour les entreprises canadiennes des TIC partout sur la planète, et une grande partie de mon travail consiste à relever les possibilités les plus progressistes et celles qui sont le plus tournées vers l’étranger. Ensuite, je travaille avec elles pour leur présenter les avantages de la CCC et pour déterminer si le modèle de passation de marchés de gouvernement à gouvernement convient à leur stratégie d’affaires et à leurs priorités », ajoute-t-il. « Les entreprises qui obtiendront du succès, particulièrement dans les marchés émergents, sont celles qui peuvent se réinventer pour suivre l’évolution dans le monde, en tirant réellement parti de toute la gamme de mécanismes financiers et contractuels à leur disposition tout en maintenant et en accroissant leurs compétences essentielles. »

D’une certaine façon, le modèle de la CCC est parfaitement adapté aux défis que l’industrie des TIC doit relever selon Jeff. Dans les secteurs hautement spécialisés, le fait de soutenir l’infrastructure essentielle de l’information et des communications qui sous-tend la prestation de nombreux services de sécurité publique, gouvernementaux clés, en fait tout ce qui peut réduire les risques financiers et contractuels, est avantageux pour les acheteurs comme pour les fournisseurs. « La CCC procure aux transactions un niveau supplémentaire de diligence et de confiance. Comme le gouvernement du Canada se porte garant des marchés cruciaux de la CCC, nos partenaires de l’industrie ont là une solide caution, et nos clients étrangers peuvent être confiants, puisque le rendement est garanti par un État. »

Jeff dit éprouver un réel plaisir à aider des entreprises canadiennes à conclure des marchés ainsi que beaucoup de satisfaction à faciliter la signature de marchés qui profitent à l’économie canadienne.

« L’une des particularités du travail ici, à la CCC, est le fait que plutôt que de travailler pour une seule entreprise, dans un but ou pour un produit déterminé, j’ai le privilège de travailler avec 50 entreprises ou plus qui offrent chacune des produits et services différents dans le secteur des TIC, un secteur diversifié qui évolue rapidement. Le Canada a beaucoup à offrir dans ce secteur, et ce n’est qu’un début », explique-t-il.

Envisagez-vous d’exporter un produit ou un service des TIC?

Communiquez avec la CCC dès aujourd’hui pour en savoir davantage sur son modèle de passation de contrats de gouvernement à gouvernement.

Tags: Technologies de l’info et des communications (TIC), Opportunités de marché

Exporter-Success-Stories

EXPORTATEURS

Exemples de réussites à l'exportation

LIRE LA SUITE
five-steps

Buyers

Five steps to contract with CCC

Read More