3 façons de renforcer la dimension culturelle de votre entreprise

Posté par L'équipe CCC sur 27 juil. 2021 11:32:32

3 façons de renforcer la dimension culturelle de votre entreprise

L'entrée sur tout nouveau marché comporte des défis. Lorsque ce marché se trouve dans un autre pays dont la culture est très différente de celle du Canada, cela peut être encore plus difficile. Ce qui peut être une pratique courante en Amérique du Nord peut être délicat ou rebutant pour les acheteurs à l'étranger. Alors comment s'assurer de partir - et de rester - du bon pied lorsqu'on fait des affaires à l'extérieur du Canada ?

Il existe trois façons principales de donner un coup de pouce à la dimension culturelle de votre entreprise. Selon l'étape à laquelle vous vous trouvez dans votre cycle de vente et le type de relations que vous établissez, l'une ou l'autre peut être plus pertinente. Dans certains cas, vous pouvez envisager les trois.

1. Faites vos recherches

La plupart des exportateurs effectuent des recherches sur les nouveaux marchés. Ces recherches se concentrent souvent sur l'environnement commercial et politique. Mais c'est aussi une bonne idée de voir ce que vous pouvez apprendre sur la culture à laquelle vous aurez affaire. Il existe de nombreuses ressources contenant des informations utiles sur les cultures commerciales et sociétales plus larges d'autres pays. En voici quelques-unes :

  • Sites web des ambassades

Les ambassades canadiennes de nombreux pays proposent sur leur site Web des informations sur les relations de leur pays avec le Canada, leur culture, l'étiquette des affaires, etc. Même si ces informations ne vous donneront pas une vue d'ensemble, elles vous mettront sur la bonne voie.

Le Centre propose des cours et des ressources pour vous aider à mieux comprendre comment travailler et communiquer avec d'autres cultures, ainsi qu'une série d'aperçus de pays contenant des informations sur l'interaction avec les citoyens de divers pays.

  • La CCC

La CCC a des directeurs régionaux dans le monde entier qui entretiennent des relations avec les acheteurs des gouvernements étrangers, le personnel des ambassades canadiennes, les délégués commerciaux et autres. Ces directeurs peuvent offrir leurs propres observations et perspectives sur les normes culturelles du pays cible.

2. Trouver un représentant local

Au-delà de la recherche de base, il peut arriver que vous souhaitiez avoir un agent local sur le marché d'un pays particulier pour vous aider à établir votre présence et à naviguer dans les aspects les plus subtils des affaires. Idéalement, il s'agira d'une personne qui comprend la langue, la culture, le fonctionnement du gouvernement, les transactions commerciales et la meilleure façon de promouvoir votre produit auprès des acheteurs de son pays.

Bien que le Service des délégués commerciaux et Affaires mondiales Canada puissent vous mettre en contact avec des agents potentiels, ils ne sont pas en mesure d'approuver un représentant en particulier. Par conséquent, pour trouver la bonne personne, vous devrez procéder à une sélection et faire preuve de diligence raisonnable afin de vous assurer qu'elle respecte les pratiques en matière d'éthique, de pots-de-vin et de corruption. Rencontrez un agent potentiel en personne. Confirmez qu'il est fiable, bien informé et qu'il correspond bien à la culture de votre entreprise. La BDC propose une excellente liste de questions à poser lors du choix d'un agent étranger. 

3. Engagez un bon interprète

La communication est essentielle aux transactions commerciales. Si vous ne parlez pas la même langue que votre acheteur, vous aurez besoin d'un interprète. Votre acheteur aura probablement son propre interprète, mais nous vous recommandons vivement d'engager le vôtre pour éviter tout conflit d'intérêts.  

Un interprète peut être un allié de confiance. En plus de restituer fidèlement vos communications avec votre acheteur, votre interprète peut également être à l'affût des autres conversations dans la pièce qui pourraient avoir une incidence sur vos négociations. Communiquez avec l'ambassade du Canada dans votre pays cible pour obtenir de l'aide afin de trouver un interprète local. Il existe de nombreux Canadiens expatriés à l'étranger qui comprennent à la fois la culture canadienne et la culture du pays où vous faites des affaires, ce qui peut être d'une aide précieuse pour établir des liens. Assurez-vous d'engager une personne professionnellement qualifiée en tant qu'interprète, car le rôle implique des compétences et une expertise spécialisées et la précision et la qualité de son travail peuvent être déterminantes.

Malgré toutes les différences qui peuvent exister entre votre entreprise et les acheteurs d'un autre pays, il est important de se rappeler que vous travaillez toujours avec des personnes. Toutes les transactions se résument à des relations entre des êtres humains et d'autres êtres humains. Établir des liens personnels, gagner la confiance et le respect - tous ces éléments comptent énormément, quel que soit l'endroit où vous concluez une transaction.

Vous cherchez à vous développer sur les marchés étrangers ? Nous pouvons vous aider.

Tags: Défis de l'exportation

Exporter-Success-Stories

EXPORTATEURS

Exemples de réussites à l'exportation

LIRE LA SUITE
five-steps

ACHETEURS

Un contrat en cinq étapes avec la CCC

LIRE LA SUITE